IBM 5155

Voici un objet très intéressant de mon musée informatique... Je vous présente : l'ordinateur personnel portable IBM 5155 !

Ordinateur IBM 5155.
Ordinateur IBM 5155. Ordinateur IBM 5155. Ordinateur IBM 5155.

Bien sûr, en 1984, les gens avaient une conception tout autre de ce qu'est un ordinateur portable... Pas de batterie, par exemple. Sa particularité était que l'écran était intégré dans le boitier, et il était possible de pivoter le clavier pour couvrir la face avant, ce qui permet de le transporter plus ou moins aisément comme une énorme malette :

Ordinateur IBM 5155.
Sa masse est d'environ 13 kg.

Le clavier est de type 83 touches (et dans mon cas, c'est un clavier suisse), et se connecte à une prise DIN. Il est tout à fait possible de le retirer de l'ordinateur :

Ordinateur IBM 5155. Ordinateur IBM 5155.

Spécifications

À la base, l'IBM 5155 comportait :

Il était vendu à 4225 dollars américains lors du lancement en 1984. En comparaison, on arrive facilement en 2016 à avoir pour beaucoup moins cher un ordinateur portable environ dix fois moins massif, avec :

Je me demande à quoi on aura le droit dans quelques décennies...

Comme on va le voir, l'ancien (ou les anciens) propriétaire(s) a (ont) dû bricoler énormément de choses dans cet ordinateur... On le voit déjà avec le lecteur de disquettes 3,5 pouces du haut (vous comprendrez pour celui du dessous). Un peu trop à mon gout.

Démarrage et utilisation

Il démarre et fonctionne très bien, ce qui est un excellent point ! On constate rapidement que quelqu'un a réussi à upgrader la mémoire à 640 Kio :

Ordinateur IBM 5155.
Alors que normalement, on ne devrait pouvoir n'avoir que 512 Kio... En tout cas, ces 640 Kio de mémoire devraient suffire à n'importe qui, n'est-ce pas ? Sinon, on voit aussi que ces deux lecteurs de disquettes lisent les disquettes 1,44 Mo.

J'ai gravé PC-DOS 3,3 dans une disquette 3,5 pouces afin de le démarrer (je n'ai pas trouvé de DOS plus récent qui ne tienne que sur une disquette, à part peut-être la version 4, mais il parait qu'elle est très boguée) :

Ordinateur IBM 5155. Ordinateur IBM 5155.
Moins d'une minute pour démarrer, inclus le temps pour entrer la date et l'heure ? Formidable ! Il se croyait en 1980, sa pile de BIOS doit être morte depuis un moment...

Un programme bien pratique pour en savoir plus sur le système, quand il a autant d'années, est SysInfo de Norton. Il faut ici prendre la version 6, car les suivantes nécessitent au moins un 286 (pourquoi ?!).

Ordinateur IBM 5155.
Informations générales.

On voit quelque chose de très surprenant : 10 MHz ? Mais comment ? Se serait-il trompé ? Ou bien le processeur a aussi été upgradé ? Mais dans ce cas, il aurait aussi fallu modifier la carte mère en changeant un certain cristal de 14,318 MHz par un autre de 30 MHz pour avoir cette fréquence effective (d'après ce que je sais à ce sujet). En effet, le processeur fonction au tiers de la fréquence de ce cristal. Très intéressant... On voit aussi qu'il y a le coprocesseur Intel 8087, qui permet d'accélerer considérablement certains types de calculs (ce genre de puces est depuis le 486DX directement intégré dans le processeur). Page suivante :

Ordinateur IBM 5155.
Informations graphiques.

16 Kio de mémoire vidéo... Eh bien dis donc !

Ordinateur IBM 5155.
Utilisation de la mémoire.

55 Kio utilisés par DOS et les programmes résidents... C'est incroyable comment on arrive à gaspiller autant de medias aujourd'hui ! DOS fonctionne parfaitement avec moins de 128 Kio de RAM, Windows 7 est incapable de fonctionner correctement avec 128 Mio de RAM (bien que certains expérimentateurs ont réussi à le démarrer avec 96 Mio de RAM↗️).

Ordinateur IBM 5155.
Test du processeur.

Ce programme inclut également un petit outil qui teste la rapidité du processeur, et la compare à quelques autres de la même époque. On voit que notre 8088 à 10 MHz obtient le score de 2,1, soit 2,1 fois plus que la version 4,77 MHz. Ainsi, on a la confirmation que notre système tourne bien à cette fréquence.

Sinon, il est tout à fait possible d'exécuter n'importe quel programme 16 bits DOS. Ci-dessous, un petit Tetris.

Ordinateur IBM 5155.
Tetris.

Si j'ai le temps, je chercherai d'autres programmes, et entreprendrai des recherches pour essayer de créer mes propres programmes fonctionnant sur cet ordinateur.

Démontage

Cet ordinateur n'est pas trop compliqué à démonter, comme je suppose n'importe quel ordinateur des années 80 (en fait, n'importe quel ordinateur de bureau ; oups, il s'agit d'un ordinateur portable là !). À la face avant, où il y a l'écran et les lecteurs de disquettes, il y a 6 vis à enlever. Cela nous donne alors la possibilité d'enlever le couvercle blanc.

Ordinateur IBM 5155. Ordinateur IBM 5155.
L'occasion de voir que la machine semble avoir été fabriquée vers début 1985...

Mais, on n'a pas encore un accès aux composants, et il faut enlever ce grillage en dévissant trois vis se situant en des positions bien opposées.

Ordinateur IBM 5155.

Ce qui nous donne ça :

Ordinateur IBM 5155. Ordinateur IBM 5155.
Je n'ai pas trouvé de pile de BIOS là-dedans en fait... Sinon, les lecteurs de disquettes sont branchés sur un contrôleur ISA avec un câble normal, mais il a fallu deux adaptateurs Molex -> Mini Molex.

Le processeur et son assistant reposent près de la prise d'alimentation AT :

Ordinateur IBM 5155.

Il s'agit en fait d'un AMD P8088-1 (qui est bien prévu pour fonctionner à 10 MHz), et un Intel D8087, qui n'est lui normalement conçu que pour fonctionner à 5 MHz... Ce qui signifie qu'on a réussi un overclock de 100%... ! Pas mal du tout !

En analysant un peu plus la carte mère, on se rend compte qu'elle est prévue pour fonctionner à 10 MHz, avec un cristal de 30 MHz (mais aussi un autre de 14,318 MHz !). Je pense que quelqu'un a dû, non pas changer le cristal, mais changer la carte mère complète. Ainsi, on n'a pas quelque chose d'original IBM (voir aussi le BIOS qui affiche TURBO XT, et l'année 1986). C'est bien dommage... !

Ordinateur IBM 5155. Ordinateur IBM 5155. Ordinateur IBM 5155.

Voici la carte graphique, un ATI, dont le processeur est marqué : « CW16800-A ».

Image inexistante :| ! Image inexistante :| !
Avec une prise CGA contenant seulement 9 broches contre 15 pour le VGA. Je ne dispose malheureusement pas d'un cable CGA vers VGA (ni CGA tout court) pour tester ça sur un écran externe...

Enfin, terminons par ce que je soupçonne être, non pas les barrettes, mais les puces de mémoire vive :

Ordinateur IBM 5155.
Du Made in Japan... Modèle AAA2800P-08.

Dans cette page↗️, on trouve un scan d'un manuel expliquant tous les détails de cette mémoire vive. Chouette ! On apprend entre autres qu'elles ont 80 ns de latence, et font chacune 256 Kib = 32 Kio

Disque dur

À noter que quand j'ai reçu l'ordinateur, il y avait un disque dur de 21 Mo à l'intérieur. Cependant, je n'ai jamais réussi à le faire fonctionner, ou en tout cas à l'utiliser. Le disque dur s'allume, mais on ne peut ni démarrer dessus, ni accéder à C:\ depuis DOS. Il s'agit d'un Fuji Electric FK302-26, utilisant la très vieille interface MFM↗️ (apparue vers 1970).

Disque dur FK302-26. Disque dur FK302-26. Disque dur FK302-26.

Le contrôleur de disques dur est un Western Digital WD1002A-WX1.

Contrôleur WD1002A-WX1_1.
Contrôleur WD1002A-WX1_1. Contrôleur WD1002A-WX1_1. Câbles MFM.

Il y a quelques cavaliers à mettre au bon endroit pour configurer le contrôleur afin qu'il reconnaisse et puisse nous permettre d'utiliser le disque dur. Comme ce qu'il y avait d'origine ne fonctionnait pas, j'ai décidé d'entreprendre quelques recherches. Mais, bonne chance pour configurer un machin de 30 ans sans son manuel...

On trouve quelques bribes d'informations sur internet, mais même en mettant ce qui me semble les bons réglages pour le disque dur, et en testant plein d'autres combinaisons, je n'ai jamais eu de succès. Que conclure ? On ne saura jamais si ne n'ai pas eu de chance avec le contrôleur, ou si le disque dur est mort après tant d'années (il s'agit après tout du composant qui tombe en panne le plus facilement dans un ordinateur).

À noter qu'il est possible d'accéder aux outils de formatage de bas niveau, en exécutant le programme DOS debug.exe, et en entrant « G = C800:5 ». Mais, toujours pas de chance, ça ne fonctionne pas, en renvoyant le message d'erreur 80.

Finalement, j'ai remplacé le disque dur par un lecteur de disquettes...

Curieusement, je suis obligé de laisser le contrôleur du disque dur dans l'ordinateur... Sinon, il ne démarre pas (il reste bloqué après avoir détecté les lecteurs de disquettes) ! Ah, la technologie des années 80... Au moins, ça marche toujours après toutes ces décennies ! Ça fait toujours plaisir de faire tourner des choses qui ne sont pas sujettes à l'obsolescence programmée...

Ressources